chronique #09 : warcross

by - janvier 18, 2018

« Angel in real life, demon in a kart »


Auteur : Marie Lu.   
Editions : Pocket Jeunesse. 
Nombre de pages : 416. 
Genre : Science-Fiction. 
Date de parution : 4 janvier 2018. 
Résumé : La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l'univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l'année, elle est repérée par l'intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d'Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel... 



J'ai découvert Marie Lu avec Warcross, mais j'avais déjà entendu parler de sa plume de nombreuses fois sur la toile. Moi aussi, je suis devenue accroc aux première lignes du roman, sans pouvoir le lâcher après. Les mots sont addictifs et l'histoire sensationnelle. On suit donc Emika, forcée de devenir chasseuse de prime pour subvenir à ses besoin. Dès la première page, on rentre dans l'univers, un univers où la barrière entre le virtuel et le réel est infime. J'ai adoré découvrir petit à petit ce monde dans lequel le jeu vidéo Warcross est devenu le rendez-vous incontournable. Tout le monde joue à Warcross, tout le monde s'échappe de la réalité pour regarder les parties des joueurs professionnels ou améliorer sa propre vie. Tout semble possible avec Warcross. On se rend compte de l'impact qu'a la technologie sur le monde, mais nous y reviendrons plus en détails. Revenons en à Emika, qui va malheureusement être forcée de quitter son appartement si elle ne trouve pas rapidement de quoi payer le loyer. Elle va alors entrer dans une partie de Warcross pour tenter de voler un bonus qu'elle pourrait revendre à grands prix. Malheureusement, elle se fait repérer, et c'est à partir de là que sa vie va changer. Le créateur du jeu va la contacter et lui proposer en personne une offre qu'elle ne pourra pas refuser. Emika va alors se retrouver sur le devant de la scène et intégrer une équipe pour le grand tournoi de Warcross à Tokyo. 

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Emika, découvrir un peu plus sur sa personnalité et son passé avec différents flashbacks. C'est une héroïne pleine de ressource, prête à se battre pour ses convictions. La romance qui s'installe lui donne un autre visage, on la voit vulnérable, et c'était vraiment intéressant de savoir qu'elle n'était pas indestructible. C'est tout de même une des héroïnes les plus fortes que j'ai pu voir, et j'ai hâte de la retrouver dans le prochain tome. L'histoire se concentre beaucoup autour d'Emika, mais les personnages sont tout autant intéressants. J'ai adoré le personnage de Hammie, et j'aurai aimé en apprendre plus sur elle et les autres membres de l'équipe comme Asher et Roshan. Ren m'a déstabilisé tout au long du roman et j'espère le retrouver dans le second tome pour en apprendre plus à son sujet. Enfin, parlons d'Hideo, le créateur du jeu. Au début, il m'a un peu rappelé Christian Grey et je vous avoue que j'ai eu un peu peur que l'histoire tourne à une mauvaise blague à la cinquante nuances de Grey. Mais finalement, pas du tout. C'est un personnage complexe qui s'ouvre à nous progressivement. Je ne vous en dirai pas plus, mais il est autant attachant que diabolique. 

Ce que j'ai adoré dans ce livre, ce sont les moments où Emika est dans le jeu. On a vraiment l'impression de suivre une partie en ligne, comme on pourrait le faire pour un tournoi de e-sport, les mots nous permettent d'imaginer et d'imager ce qui se passe. On entre vraiment dans un jeu vidéo au fur et à mesure de la lecture. Emika à travers l'immensité du web et surtout du Dark World, la version "illégale" de Warcross, là où tout peut s'acheter pour le bon prix... Le Dark Wolrd est vraiment oppressant et ténébreux, c'est un autre monde et les passages où Emika s'y est rendu font partie de mes préférés. 

Mais Warcross n'est pas qu'un livre de science-fiction. Il questionne aussi la place de la technologie dans notre monde. Jusqu'où ira le progrès ? Peut-on remplacer la réalité par le virtuel ? Où est la barrière entre les deux et quels sont les dangers du virtuel ? Warcross nous questionne et nous fait passer un message fort sur l'utilisation des technologies. C'est également un livre plein de diversité, on voyage avec différents pays, différentes origines et c'est ce qui en fait également sa force.

Ce livre aurait pu être un coup de coeur. Malheureusement, quelques petits détails étaient assez prévisibles, mais cela ne m'a pas gâché ma lecture pour autant. Et la grande révélation à la fin m'a totalement scotchée ! Je vous conseille ce livre que vous soyez geek ou pas. Si vous aussi vous aimez les personnages qui se battent pour leur conviction, les scènes d'actions, les retournements de situations, les personnages diversifiés et les premiers tomes de saga qui déchirent, ce livre est fait pour vous ! Et je peux vous dire que moi, il m'a totalement chamboulé. Je suis une Warcross addict !

You May Also Like

0 commentaires