chronique #10 : eliza et ses monstres

by - février 07, 2018

« There is a small monster in my brain that controls my doubt. »


Auteur : Francesca Zappia. 
Editions : Collection R. 
Nombre de pages : 400. 
Genre : Young Adult. 
Date de parution : 18 janvier 2018. 
Résumé : Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et... qui n'a pas d'amis. Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire. Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star. Mais Eliza ne peut s'imaginer aimer le monde réel plus qu'elle n'aime sa communauté numérique. Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d'être vécue hors ligne...



J'ai lu ce livre pile poil au moment où j'en avais le plus besoin, et il m'a détruite pour après me reconstruire. Les sujets abordés, les personnages, la plume de l'auteur, l'histoire en elle-même font de ce roman un coup de coeur à mes yeux. Ce livre raisonne encore en moi alors que je l'ai terminé depuis plusieurs jours maintenant, et je pense qu'il fera écho encore  longtemps. 


« Les gens bousillés ne se cachent pas de leurs démons. Les gens bousillés se laissent dévorer. »

Commençons par les thèmes abordés. On retrouve ici, Eliza, auteur d'un webcomic - La Mer Infernale -  à succès sur Internet. Elle se fait appeler LadyConstellation et ses fans la soutiennent aux quatre coins du globe. Toute une communauté attend ses nouvelles chaque semaine. Ses fans spéculent autour de son identité, de la suite de son histoire, écrivent des fanfictions etc. Elle partage beaucoup avec eux, tout en préservant sa véritable identité. Dans la vraie vie, Eliza est présentée comme une ermite. Elle n'a pas vraiment d'amis et d'interactions avec les gens de son âge, et au lycée, on la fuit comme la peste. Pourtant, en ligne, elle a des personnes sur qui compter; ses deux amis Emmy et Max avec qui elle parle tous les jours. Et toute sa communauté de fans qui ignorent qui elle est vraiment. C'est une façon juste d'aborder la célébrité sur internet, les amis virtuels, et toute l'importance que les réseaux sociaux peuvent avoir sur la vie d'adolescents, sur nos vies à tous. Internet peut être un refuge, un temple, un nuage doux et moelleux qui nous protège, mais aussi un danger. Et puis, ce livre parle aussi de sujets forts comme les angoisses, la dépression, le suicide. Des thématiques lourdes qui sont abordées avec justesse et intelligence.

Mais les personnages y sont pour beaucoup. Eliza est le premier personnage de roman auquel je m'identifie complètement. Toute sa vie tourne autour de sa bande-dessinée, elle vit pour ça. Sa famille ne le prend pas au sérieux, ils ne se rendent pas compte de l'importance que La Mer Infernale a pour elle. Elle est passionnée par son oeuvre, son monde, et finalement elle s'y réfugie pour échapper à la réalité parfois trop pesante. Eliza porte des chandails amples, essaye de se fondre dans la foule, ne parle presque jamais aux autres, elle vit et respire sa passion. Elle prend des décisions, fait des choix qui peuvent être parfois les mauvais, mais c'est ce qui la rend encore plus humaine, qui la rapproche encore plus de nous. 

Il y a aussi Wallace, le nouveau qui arrive et qui chamboule toutes les certitudes d'Eliza. Il m'a profondément bouleversé, parce que derrière son masque de garçon charmant et gentil, il a des blessures, une histoire douloureuse qui nous fait comprendre ses réactions et sa façon d'être. Je l'ai trouvé extrêmement touchant. Tous les deux le sont, et finalement, on comprend pourquoi ils se sont rencontrés, ce qu'ils ont à donner l'un à l'autre. 

La famille d'Eliza semble être une famille aimante, ils veulent le meilleur pour leurs enfants. J'ai parfois été choquée de voir que finalement, Eliza pouvait être tellement déconnecté du monde réel, mais d'un autre côté, cela m'a énormément remise en question sur mon propre comportement vis à vis de ma famille. Eliza a toujours considéré ses frères comme des jumeaux, alors qu'ils sont bien différents l'un de l'autre. 

Et puis il y a les amis. Virtuels ou réels, finalement, quelle est la différence ? Des amis virtuels peuvent être aussi importants, et même plus, que des amis dans la vraie vie. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise relation, et c'est ce que nous prouve Francesca Zappia à travers ce roman. Emmy et Max, les deux meilleurs amis d'Eliza la connaissent mieux que personne. Ils peuvent être des jours sans se parler, et pourtant rien ne changera entre eux. Mais il faut aussi savoir s'ouvrir à l'extérieur, s'ouvrir à ceux qui sont près de nous. 

Ce roman est une pépite avec des personnages sensibles, précis, profonds. En plus de l'histoire d'Eliza, nous avons aussi des extraits de la Mer Infernale, une histoire magnifique et pleine de magie. J'aimerai énormément la voir publier ! (Je vous avoue même que j'ai cherché La Mer Infernale sur google pour voir ce que ça donnerait.) Et puis il y a aussi Les Enfants d'Hypnos, la saga préférée d'Eliza. Francesca Zappia, si vous passez par là, j'ai besoin que cette saga existe ! Tout ceci rend ce livre encore plus intense. 


« La valeur d’une personne n’est pas fondée sur quelque chose de tangible. Il n’existe pas de test pour ça, ni d’échelle. Tout le monde à sa propre idée de ce que c’est. »


Vous vous en doutez, et je l'ai déjà mentionné, mais ce livre a été pour moi un énorme coup de coeur. Je me suis énormément identifiée à Eliza. Comme elle mais à différentes échelles, je me laisse parfois submerger par Internet. Sur les forums, sur les réseaux sociaux, j'y accorde beaucoup trop d'importance. Je ressens parfois énormément de pression, de ce que les gens attendent de moi, et j'oublie que c'est un plaisir avant tout. Cette anxiété, je la ressens aussi. Je ne pouvais plus m'arrêter de le lire, emporter par les monstres d'Eliza, par les maux des personnages, par les peurs et les doutes, et par les moments de paix aussi. Cela me donne envie de lire de nouveaux livres du même auteur, et de relire celui-ci plus tard. On a tous des monstres à combattre, et Francesca Zappia nous rappelle qu'on peut surmonter les obstacles malgré les difficultés. 


Et vous ? Vous avez lu Eliza et ses monstres ? Vous l'avez aimé ? 
Que pensez-vous de l'importance d'internet dans nos vies ? 


Love,

You May Also Like

4 commentaires

  1. Ce livre donne tellement envie ! Merci pour ta chronique qui me convainc d’autant plus de me procurer ce roman ! ❤️

    frenchielovesbooks

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi <3

      Supprimer
  2. Super chronique! J'ai hâte de le lire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que la chronique t'ait plu ! <3

      Supprimer