#PayeTonAuteur

by - mars 07, 2018



Ici, je vous retrouve quotidiennement pour vous témoigner et partager avec vous mon amour des livres. 



L’amour des livres, oui, la précarité, non. A 10 jours de l’ouverture de Livre Paris, l’un des plus grands salons littéraires du pays, auquel je souhaitais me rendre, la colère gronde chez les auteurs et illustrateurs français.  Ce week-end, un grand nombre se sont exprimés sur les réseaux sociaux pour dénoncer le traitement qui leur était réservé par les organisateurs de l’événement ; à savoir, une participation bénévole pour certaines interventions devant un public. Pour information, Livre Paris est co-géré par le SNE (le syndicat national des éditeurs) & REED, une agence de communication événementielle, tout ça en partenariat avec le CNL, le centre national du Livre.


Il  faut savoir que depuis plusieurs années, le Centre national du livre suggère aux festivals et événements subventionnés par l’Etat de rémunérer les intervenants, un engagement suivi par de nombreux salons, médiathèques ou associations. Mais Livre Paris étant un salon privé, il n’est pas tenu de respecter cet accord. 


Mais cela ne peut plus durer. 41% des auteurs professionnels gagneraient moins que le SMIC, selon une étude du ministère de la culture, et face à cette précarité, les auteurs sont sortis de leur silence. Longtemps, les auteurs n’ont rien osé dire, par peur de mettre en péril leur carrière, de se voir fermer des portes, louper des opportunités. Mais la situation se dégrade tellement qu’elle déborde aujourd’hui sur la place publique. Nos auteurs ont besoin de tout notre soutien.

Si vous me suivez sur Instagram ou Twitter, vous en avez certainement entendu parler. Sur Twitter ce week-end, le hashtag #PayeTonAuteur est rapidement passé dans le Top 5 des tendances, unissant les lecteurs, les auteurs, les illustrateurs, certains éditeurs. Bref, toute la communauté littéraire. Tous interpellent directement les organisateurs du Salon, menaçant de boycotter l’événement si aucune disposition n’est prise. Ils appellent à une juste rémunération de tous les auteurs intervenant en plus de leur dédicace. Tout Travail mérite salaire ! 


Mais quelle a été la réponse des organisateurs du salon ? Livre Paris a publié dans un premier temps samedi un court communiqué, indiquant que "tous les auteurs et artistes jeunesse" qui interviennent sur scène sont rémunérés "compte tenu de la forme de leurs interventions (ateliers et/ou autres formats artistiques singuliers)". Ce dispositif est également "élargi aux auteurs intervenant dans les mêmes conditions sur les autres scènes"Lundi après-midi, Livre Paris a publié un nouveau communiqué,  indiquant que "tous les auteurs et artistes intervenants" seraient rémunérés, "hors situation de promotion". Parce qu'apparemment, le salon offre de la visibilité et c'est bien suffisant. Ils sont sérieux ? 


Aujourd’hui j’ai décidé de ne pas vous parler de mon dernier coup de cœur littéraire ou du dernier roman qui m’a transporté, parce que je ne pourrai tout simplement pas faire ce blog sans les auteurs. Le Salon du Livre permet aux lecteurs de toute la France de se rencontrer et de rencontrer de nombreux auteurs. Aller au Salon apporte de la visibilité aux auteurs, certes, mais est-ce qu’on peut se nourrir de visibilité ? Etre auteur c’est un travail. Participer à des tables rondes, des conférences, des ateliers quand on est auteur, c’est du travail. Quand même les plantes vertes sont payés pour un tel événement, est-il normal que les auteurs soient laissés pour compte ? Sans auteurs, il n’y aurait tout simplement pas de salon. Quand je pense au nombre de gens que je vois, à ces salons, au nombre de ces personnes qui ont chacune payé 10 à 20 euros, mais qu’aucun euro ne revient aux personnes qui font vivre ce salon, cela m’interroge. Alors aujourd’hui, je dis Paye Ton Auteur. 


Si vous voulez en savoir plus sur le mouvement, je vous conseille de regarder du côté de Samantha Bailly la présidente de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse. De mon côté, comment est-ce que je peux agir ? En utilisant le #PayeTonAuteur, pour que les choses changent et soient entendues. Je ne boycotterai pas le Salon du Livre parce que j'y ai mis de l'argent (billets, transports, etc) mais je compte afficher mon soutien là bas. Avec Julie et Lucile nous allons créer des badges que nous distribuerons au Salon pour ceux qui le souhaitent. Retrouvez toutes les informations par ici... 

Et vous ? Qu'en pensez vous ? 


EDIT : Livre Paris va payer les prestations des auteurs, retrouvez le communiqué ici !

You May Also Like

0 commentaires