chronique #46 : le chant des voiles


 

L’océan, Luka en a toujours rêvé. Vivre libre et loin de la misère dans laquelle elle a grandi l’obsède. Peu importe qu'elle soit une femme, sa détermination est sans limites et elle compte bien prendre la mer. En particulier depuis que le roi lui-même a publié un édit autorisant les femmes à suivre la voie professionnelle de leur choix, à condition d’apporter la preuve qu’elles sont aptes à exercer. Luka n’a donc qu’un but en tête : s’engager comme mousse pour obtenir une lettre de recommandation d’un officier et entrer à l’Académie de marine. Ainsi, quand le capitaine du majestueux Endeavour l’intègre à son équipage en dépit des convenances, Luka semble toucher son rêve du doigt. Mais passée l'euphorie du départ, la vie à bord se révèle impitoyable. Sous les ordres de l’intransigeant et mystérieux Maître coq Axel, Luka cherche à trouver sa place malgré le sexisme de l’équipage et la superstition légendaire des marins, qui voient la présence d’une femme à bord d’un très mauvais œil. Malgré les obstacles, la jeune femme refuse cependant de baisser les bras et comprend au cours de son voyage qu’au-delà d’un rêve égoïste, elle se bat désormais pour devenir l’exception qui fera changer les choses. Mais malheureusement pour Luka, sur l’Endeavour rien n’est ce qu’il paraît être.


Le chant des voiles est une histoire pour les amoureux de la mer, pour les amoureux de légende, et pour toutes celles qui rêvent d'accomplir leur rêve.


Tiphs, Agence Selene

Image associée
Ce fichier s'auto-détruira dans quelques secondes après sa lecture. Le CILA (Comité International des Lecteurs Addicts) est en pleine recherche de nouveaux agents pour rejoindre ses rangs. Retrouvez ci-dessous l'interview du Sujet n°1 lors d'un test de lecture. 


- Vous avez bien meilleure mine que lors de notre dernière rencontre ! 

Logique, aujourd'hui je ne vais pas vous parler d'halloween, de meurtre ou de bella muerta ! Plus sérieusement, j'adore la mer... hm, pourquoi faites vous cette tête, vous semblez malade ?!

- J'ai le mal de mer !

Ah, c'est embêtant ! Pourtant ici nous ne sommes pas sur un bateau. Bon, trêves de plaisanteries ! Je connais cette histoire depuis plusieurs années ! Je la lisais à l'époque sur Skyrock (elle était publiée sous un autre titre et je ne peux pas vous dire lequel sinon ça vous spoilerait une partie de l'histoire), mais dès les premiers chapitres, j'ai adoré ce roman ! On y suit un sacré bout de femme, Luka, elle veut à tout prix devenir capitaine d'un navire et entrer à l'académie marine. Mais avant cela, elle doit faire ses preuves et est engagée comme mousse à bord de l'Endeavour. Sous les ordres du maître coq Axel, elle va souffrir. Lui aussi c'est un sacré bout d'homme, tantôt à torturer Luka, tantôt à la protéger, on arrive pas vraiment à le cerner, mais il n'est pas très net. 

- Pour vous, quelle est la force de cette histoire ?

J'ai toujours aimé les histoires sur les flots ! Je suis amoureuse de la navigation, des mers, des sirènes, des légendes de marins, alors évidemment, ce roman était pour moi ! Mais Le Chant des Voiles a la particularité d'être un message universel à toutes les femmes et tous les hommes qui veulent vivre leur rêve. J'ai été touché par la morale féministe de l'histoire, Luka se bat pour entrer dans un milieu fermé aux femmes, elle se bat pour que les hommes cessent de se sentir supérieur, elle se bat pour toutes les femmes qui sont opprimées, esclaves à cause de leur corps, de leur condition. C'est un roman qui parle de liberté.

- On sent que vous êtes émue par cette histoire...

Oui ! Peu sont les histoires qui nous prennent aux tripes, et Le Chant des Voiles m'a vraiment bouleversé par son côté universel. Même si le roman se déroule à une époque lointaine, dans un monde qui appartient au passé, le message qu'il porte est intemporel. 

- Un message symbolique donc, mais y a-t-il autre chose qui vous a marqué ?

La FIN ! C'est la plus belle fin que j'ai pu lire ! ELLE EST HORRIBLE SOYONS CLAIR ! Mais elle est écrite d'une façon incroyable : le rythme, l'action, les personnages.... Cette fin mérite le trophée de la meilleure fin apte à torturer ses lecteurs ! 

- On ne retient donc que du positif ? 

Quelques petites choses m'ont agacées, comme Axel. Il passe sans cesse de la douceur à la fermeté avec Luka, c'est assez perturbant et au bout d'un moment, on s'en lasse. On connait la chanson et on est plus vraiment surprise par les réactions du maître coq ! 

- Un dernier mot moussaillon ?

Cette histoire mérite d'être publiée, mais tellement ! Elle est très chère à mon coeur et j'aimerai vraiment la voir dans les rayons de librairie un jour. C'est pas une histoire pour les marins d'eau douce, il faut avoir le coeur bien accroché, mais ça vaut le coup ! ET LA SUITE PROMET D'ETRE ENCORE MEILLEURE !!!! 

 

Compte rendu du CILA 
le Comité International des Lecteurs Addicts

Ce microbe m'a donné envie de lire ce roman.
On progresse. 


Résultat de recherche d'images pour "tampon approved png"

Camille

2 commentaires:

  1. Quelle chronique originale, j'ai adoré lire ces questions-réponses !! Ces dernières donnent très envie de découvrir l'histoire, les thèmes me touchent aussi beaucoup^^
    Léna Bubi

    RépondreSupprimer

Instagram